1 objectif, 2 étapes

Créer et développer son activité professionnelle autrement :

  • Lancer et tester son projet avec le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE)
  • Développer son activité au sein d’un collectif avec le Contrat Entrepreneur Salarié Associé

Pour qui ?

  • Les demandeurs d’emploi
  • Les salarié-e-s à temps partiel
  • Les travailleurs indépendants non-salariés (TNS) souhaitant intégrer un collectif

Comment ?

  • Le CAPE (contrat d’accompagnement au projet d’entreprise) permet de tester grandeur nature votre projet de création d’entreprise, durant une période déterminée de 6 mois à 3 ans, en préservant vos droits antérieurs. En fonction du chiffre d’affaires, possibilité d’être rémunéré.
  • Le contrat d’Entrepreneur Salarié Associé permet de rejoindre un collectif, de mutualiser des moyens et des compétences tout en bénéficiant des mêmes droits que les salariés et en participant à la vie de la coopérative.

Quels services ?

  • Un hébergement juridique et comptable de l’activité 
    • Comptabilité tenue par et au nom de la CAE (déclarations sociales…)
    • Réalisation des devis et factures sous le n°SIRET de la SCIC
    • Agrément « organisme de formation »
  • Un accompagnement tout au long du test et/ou du CDI
    • Individuel et personnalisé
      • Définition et suivi de l’action commerciale (marketing – communication – vente)
      • Suivi des prestations réalisées et en cours
      • Suivi du fonctionnement administratif et comptable de l’activité
      • Identification des besoins de formation et la recherche de solutions,
      • Évolution du projet professionnel du porteur de projet (création, recherche d’emploi)
    • Collectif
      • Les petits déjeuners entre entrepreneur-e-s
      • Les rencontres professionnelles sur des problématiques de gestion : les assurances obligatoires et les autres, l’URSSAF et l’entreprise, le rôle de l’expert-comptable, etc.
      • Les ateliers coopératifs : des groupes de travail autogérés par les entrepreneur-e-s sur un thème défini selon les problématiques qu’ils rencontrent (la connaissance de la concurrence, l’approche commerciale, le plan d’action…).
      • La formation à la gestion d’entreprise
      • Accompagnement au développement commercial : comment prospecter sa clientèle, droit commercial (les conditions générales de ventes)
      • Comptabilité / gestion / réglementation et fiscalité
  • Des ressources mutualisées
    • Un espace de travail partagé
    • Un équipement bureautique et reprographie
    • De la documentation
    • Des réseaux croisés des entrepreneur-e-s

Les services de la CAE sont soumis à une participation des entrepreneur-e-s aux frais de gestion de 10 % du CA HT encaissé. Autrement dit, tant qu’il n’y a pas de chiffre d’affaires réalisé, il n’y a pas de frais de gestion.

S’informer

Des réunions d’information collectives ont lieu régulièrement. Inscription obligatoire en appelant le 06 83 66 05 46